Nouvelles mesures contre le coronavirus : quel impact sur l’immobilier ?

Ce mardi soir, le Premier ministre Alexander de Croo a annoncé une série de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ces mesures, qui entreront en vigueur ce vendredi 9 octobre, concernent uniquement la sphère privée et n’ont donc aucun impact sur les activités liées à l’immobilier : Les visites, assemblées générales et autres peuvent toujours avoir lieu, dans le respect des règles d’hygiène et de la distanciation sociale.

Au vu de la situation sanitaire particulièrement alarmante à Bruxelles, les autorités régionales ont décidé de prendre des mesures supplémentaires. Ainsi, à partir de ce jeudi 8 octobre, les cafés et salles de fêtes situés dans la Région de Bruxelles-Capitale devront fermer pour une durée d’un mois. Or, il est courant pour les syndics de se réunir dans de tels lieux pour organiser leurs assemblées générales. Si malgré ses démarches le syndic ne parvient pas à trouver un local et de ce fait à organiser son assemblée dans les délais, il ne pourra être tenu responsable car il s’agit d’un cas de force majeure. 

Notons toutefois que pour la Wallonie ces nouvelles règles ne s’appliquent pas (encore?)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.