Modification de plusieurs critères de salubrité

L’AGW du 03/12/2020 (publié au MB du 25/01/2021) a modifié plusieurs critères de salubrité. Certaines modifications entrent en vigueur le 01/06/2021, d’autres le 01/01/2022.

Modifications applicables dès le 01/06/2021

Dans la définition du coefficient d’éclairage (Ce) : (14 V + 16 T)/S : S n’est plus défini comme étant la superficie du plancher, mais comme la superficie utilisable de la pièce d’habitation qui reçoit un éclairage naturel direct.

La superficie habitable de la pièce d’habitation de nuit qui ne reçoit qu’un éclairage naturel indirect est égale à 0. Cela signifie qu’une chambre doit obligatoirement bénéficier d’un éclairage naturel direct. Cette règle s’applique également aux pièces à usage individuel des logements collectifs, lesquelles sont d’ailleurs usuellement dénommées « chambres ».

Les installations électriques doivent respecter une exigence supplémentaire : chaque pièce d’habitation et chaque local sanitaire doit être éclairé électriquement et être équipé, à l’exception des toilettes, d’au moins une prise de courant.

Le critère relatif à l’éclairage naturel est modifié : la surface totale des parties vitrées des baies vers l’extérieur de la pièce d’habitation doit atteindre au moins 1/14 de la superficie utilisable (et non plus de la superficie au sol) en cas de vitrage vertical et/ou 1/16 en cas de vitrage de toiture.

Modifications applicables au 01/01/2022

Un même réceptacle ne peut servir à la fois pour des fonctions sanitaires et pour des fonctions culinaires. Tout logement doit donc disposer d’un évier de cuisine, lequel est totalement distinct des équipements sanitaires.

Tout logement doit comprendre une douche ou une baignoire avec eau chaude, réservée à l’usage exclusif de ses occupants, Cette obligation s’appliquera désormais à tout logement, tant individuel que collectif et quelle que soit sa date de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.